Du Héricium pour votre mémoire…

Les champignons sont vraiment une source incroyable de bienfaits pour notre santé, et une fois de plus, je souhaite présenter les bienfaits thérapeutiques de l’Héricium, ce champignon qui améliore votre mémoire en favorisant la création de nouveaux neurones !

Mais pas que ! Car le héricium comme tout bon champignon reconnu dans la pharmacopée chinoise a un fort potentiel. Le potentiel thérapeutique de l’hericium erinaceus est donc immense et on peut d’ores et déjà l’indiquer pour les affections telles que : perte de mémoire, digestion difficile, vertiges, tremblements, asthénie…

Pour être franche, je vous conseille un Héricium BIO standardisé en polysaccharides, facile à prendre en gélule (3 gélules de 300 mg par jour). Sa saveur n’est pas des plus agréable (selon moi), et donc je n’ai trouvé agréable son utilisation sous d’autre forme.

Le Héricium : de nombreux bienfaits pour le cerveau

L’Héricium stimule la mémoire et améliore l’humeur

Les moines bouddhistes auraient fait usage de l’Héricium sous forme de thé pendant des siècles pour améliorer leur pouvoir de concentration avant la méditation. Le mycologue reconnu Paul Stamets surnomme l’Héricium le premier champignon intelligent et pense que ce champignon est le nutriment naturel pour les neurones.

L’Héricium pourrait jouer un important rôle dans l’amélioration de l’humeur et soulagerait des troubles de l’anxiété et de la dépression.

Une étude de 2010 a examiné les effets cliniques du Héricium érinaceus sur des femmes ménopausées pendant 4 semaines et a démontré que le groupe auquel on a administré des biscuits au champignon a présenté des niveaux significativement plus bas d’anxiété et d’irritabilité, en plus d’avoir eu, de manière générale, un meilleur niveau de concentration que le groupe qui a consommé des biscuits placébo.

L’Héricium stimule la synthèse d’un facteur essentiel de croissance des tissus nerveux

Résultat de recherche d'images pour "hericium erinaceus"

Les études scientifiques récentes indiquent que ce champignon fournit d’incroyables bienfaits au cerveau et au système nerveux. Tel que le Dr Hirokazu Kawagishi de l’Université de Shizuoka au Japon l’a découvert, la capacité unique de ce champignon à accroitre le niveau du facteur de croissance du tissu nerveux (NGF) est centrale à ses bienfaits neuroprotecteurs.

L’Héricium stimule la synthèse d’un facteur essentiel de croissance des tissus nerveux, des cellules nerveuses et rétiniennes. Ce facteur est le N.G.F. c’est à dire en anglais : Neuronal Growth Factor.

L’Héricium Erinaceus contribue donc au renforcement de la myélinisation des nerfs. C’est cette gaine de myéline qui donne aux nerfs et à la substance blanche des centres nerveux leur couleur blanc nacré. Il maintient et régénère les neurones périphériques, cellules sensorielles dérivées de la crête neurale et des neurones cholinergiques de la base du cerveau.

L’Héricium Erinaceus contribue donc au renforcement de la myélinisation des nerfs

Quel est le rôle de la gaine de myéline ? La myéline est une gaine protéique protectrice qui s’accumule autour des neurones, et plus précisément autour de fibres allongées appelées axones, qui font partie des neurones. La myéline permet aux neurones de transmettre des signaux électriques (information) plus rapidement, ce qui facilite les fonctions et les processus cérébraux complexes. La myélinisation joue également un rôle important dans la réparation et la recroissance des axones endommagés.

Les études montrent que les composés présents dans l’Héricium contribuent à la régénération de la myéline ainsi que les axones endommagés (la remyélinisation nerveuse). Cette propriété est particulièrement utile pour la protection du cerveau contre les effets du vieillissement, en plus d’avoir un énorme potentiel pour traiter les patients atteints de sclérose en plaques, une maladie neurologique qui se caractérise par la dégradation progressive de la gaine de myéline du cerveau et de la moelle épinière. La capacité de remyélinisation nerveuse de ce champignon a également ouvert la voie au traitement de maladies telles que la démence, la dépression, l’autisme et la schizophrénie.

Les neurones se régénèrent !

C’est Y. Cajal qui a démontré ces facultés de régénérescence des neurones grâce au N.G.F.. Il enterre ainsi le dogme de la non-régénérescence des neurones. Cela apporte un nouvel espoir dans le traitement des maladies neurologiques dégénératives comme la sclérose en plaque ou la maladie d’Alzheimer. Le taux de N.G.F. y est d’ailleurs altéré dans cette maladie.

L’Héricium préviendrait les maladies dégénératives

Le N.G.F. accroît la mémoire, en agissant particulièrement sur les neurones de l’hippocampe, cette partie charnière du cerveau pour la mémorisation. On peut considérer que l’héricium possède un potentiel très prometteur sur la prévention et l’accompagnement de la maladie d’Alzheimer.

Les études montrent que le champignon Héricium réduit la formation de plaques amyloïdes et protège contre les troubles cognitifs qui y sont associés.

La formation de plaques amyloïdes est considérée comme étant la cause de l’apparition de plusieurs maladies dégénératives, telles que l’Alzheimer et le Parkinson, ainsi que des symptômes qui y sont associés, tels que les pertes de mémoire et d’autres troubles cognitifs.

Selon les recherches de L’INSERM, la maladie d’Alzheimer serait un diabète type III dû à la surconsommation de sucre. Par prévention, limitez le sucre ! De toute façon cela ne peut que vous être profitable ! 🙂

Quel est le rôle majeur du facteur de croissant du tissu nerveux ?

Le facteur de croissance du tissu nerveux (ou NGF) est une protéine qui garde tout le système nerveux bien en marche et fonctionnel. Il joue un rôle majeur dans :

    • La myélinisation du cerveau.
    • Le maintien des fonctions cognitives.
    • La survie, le maintien et la différentiation des neurones sensoriels et sympathiques.
    • La stimulation de la production de nouveaux neurones dans les systèmes nerveux central et périphérique.
    • L’amélioration de la capacité qu’a le cerveau à construire de nouvelles connexions neuronales dans différentes parties du corps.

Evitez la prise d’hericium erinaceus dans les pathologies où le N.G.F est déjà élevé et dont l’élévation contribue à accentuer les symptômes, comme l’allergie chronique, la fibromyalgie, les cystites interstitielles ou les ovaires polykystiques.

L’Héricium est doté de puissantes propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, immunostimulantes, et anticoagulantes, ce qui fait de lui un champignon a privilègier pour soigner de nombreuses pathologies.

Petit mot de rappel ! 

N’oubliez pas de  de prendre régulièrement des oméga 3 qui vont également vous aider à protéger votre cerveau et surtout favoriser vos fonctions cognitives et votre mémoire.

La DHA (acide docosahexaénoïque) est un acide gras oméga-3 essentiel qui est le plus important pour votre cerveau. Les graisses oméga-3 sont plus difficiles à obtenir à partir de régime parce que nous ne consommons pas assez de poissons huileux sauvages comme le saumon, le hareng, le maquereau et les sardines.
Un conseil : préférez le maquereau et sardines au saumon, car le saumon est trop contaminé.

Le DHA est couramment vendu comme un composant majeur dans l’huile de poisson ou les suppléments alimentaires d’huile de krill en capsules.

Anastore.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*