Comment fabriquer son monoï maison ?

Le monoï évoque pour nous, le soleil, la mer, les vacances, la sensualité ….bref le monoï est un point encrage très agréable, voire délicieux !! En tout cas pour ma part, le monoï est un des soins que j’affectionne tout particulièrement car 100% naturel. C’est une invitation à prendre soin de soi, à réléver toute sa féminité….La fabrication du monoï tenu longtemps secret par les tahitiennes va vous être enfin révélé afin que vous puissiez à votre tour fabriquer votre propre monoï maison !

Cet elixir avant réservé à la noblesse tahitienne, est fabriqué à base d’huile de coco vierge (ou huile de coprah pour les monoï industriels) et de fleur de tiaré, fraichement cueillies au stade du bouton. Le monoï ne protège pas du Soleil, le monoï hydrate intensément la peau et les cheveux ! Découvrez ce secret de beauté ancestral indispensable dans votre cosmétique naturelle !

D’où vient le monoï ?

En Tahitien monoï signifie « huile parfumée » était déjà intimement liée au quotidien des premiers Mā’ohi, qui l’utilisaient comme produit de beauté et de soin. Le monoï est obtenu par la macération de fleurs fraîches de Tiaré au parfum envoutant, Gardenia Tahitensis ne poussant qu’en Polynésie Française, dans l’huile de Coco vierge.

Le Tiaré Tahiti est un arbuste à fleurs de couleur blanc neigeux dont les fleurs contrastent avec le vert profond des feuilles vernissées à bords lisses. Son parfum unique, puissant et suave rappelle le Gardénia, la Tubéreuse avec des aspects de fleurs de pommier.

L’appellation « monoï de Tahiti » est protégée depuis 1992. Tous les produits qui mentionnent cette appellation doivent contenir de l’huile de coprah, extraite de la pulpe de noix de coco dit « cocos nucifera », cultivée en Polynésie française. Il doit contenir également des fleurs de tiaré dites « gardenia tahitiensis » cueillies au stade de bouton en Polynésie.

Comment fabriquer son monoï maison ?

Ingrédients qu’il vous faut :

Huile de noix de coco BIO vierge
Huile essentielle de Fleur de tiaré
Huile essentielle de Vanille

1 / Au bain marie, déposez le pot d’huile de noix de coco, pour faire fondre huile doucement ! Surtout pas de four à micro onde
2 / Dans ce même pot, versez 15 gouttes d’huile essentielle de fleur de tiaré, puis 3 gouttes d’huile essentielle de vanille (si vous le souhaitez), puis mélangez délicatement.
3 / Dans un autre pot ou un flacon en verre (hermétique), versez le mélange obtenu.

Votre monoï fabriqué maison est prêt !  vous pouvez ajouter les huiles essentielles que vous souhaitez (santal, vanille, ylang ylang par exemple à l’huile de fleur de tiaré… ou pas, c’est vous qui choisissez )

Personnellement, j’apprécié énormément le mélange fleur de tiaré puis vanille, on se sent totalement transporté….ces deux senteurs se marient exceptionnellement bien !
Ce monoï fait maison ne rivalise pas avec les vrais monoïs mais il a l’avantage de ne pas contenir de mauvais ingrédients qu’on peut retrouver dans certains monoï vendu en magasin. Au moins, je sais qu’il est 100% naturel !

Comment fabrique t-on le monoï artisanalement ?

Les procédés de fabrication du monoï ont largement évolué mais demeurent traditionnels.

  • Les noix de coco mûres sont ramassées, fendues dans les 48 heures pour en recueillir l’amande qui est mise à sécher au soleil pendant une semaine jusqu’à ne plus contenir que 10 % d’humidité.
  • Placées dans des sacs de jute les amandes, sous le nom de coprah, sont expédiées à l’huilerie de Tahiti.
  • Broyé en farine, chauffé à 125°, le coprah est alors pressé et donne une huile de première pression.
  • L’huile est ensuite raffinée, stockée dans des cuves, stabilisée par l’adjonction d’anti-oxydants pour éviter le rancissement pendant la macération des fleurs (min. 10 par litre d’huile pendant une durée min. de 10 jours).
  • Après une dernière filtration on obtient le monoï qui peut être parfumé avec d’autres extraits d’espèces végétales récoltées localement (vanille, frangipanier, ylang-ylang, santal…).

Pas moins de 40 noix de coco sont nécessaires pour produire un litre de monoï traditionnel. L’huile de coco est donc plus coûteuse à la production. Mais cette méthode garantit une conservation maximale des minéraux et des vitamines de l’huile de coco.

Quels sont les bienfaits du monoï ?

Pour la peau

  • Le monoï  rend la peau plus jeune et plus attrayante au regard
  • Le monoï agit comme bouclier contre les agressions extérieures (pollution, froid…).
  • Le monoï est idéal pour tous les types de peau mais il est plus particulièrement efficace pour les peaux sèches
  • Le monoï traite en profondeur le problème du dessèchement cutané en hydratant les couches supérieures de l’épiderme
  • Le Monoï est un excellent soin hydratant pour la peau, souvent comparé au beurre de karité, le monoï hydrate la peau en profondeur en laissant une odeur incroyablement douce et sensuelle.
Comment profiter de tous les bienfaits du monoï pour la peau ?

Il suffit chaque jour d’en appliquer quelques gouttes sur tout le corps juste après la sortie du bain ou de la douche. Son effet hydratant durera entre 4 et 6 heures après l’application. La meilleure utilisation est en application immédiate, après la douche ou le bain, lorsque la peau est encore humide.

Pour les cheveux

  • Le monoï prévient le dédoublement des cheveux.
  • Le monoï vous permet de retrouverez vos cheveux souples, brillants et faciles à coiffer.
  • Le monoï répare les cheveux abîmés, desséchés et redessine les boucles tout en les parfumant
Comment profiter de tous les bienfaits du monoï pour les cheveux ?


En l’employant en guise de masque pour les cheveux, vous retirerez tous les bienfaits du Monoï très rapidement, pour cela, appliquez-en sur vos cheveux et laissez poser toute la nuit. Au réveil, lavez, rincez, et profitez ! Pour les plus impatientes, (moi par exemple !) laisser agir au moins 30 minutes ou plus longtemps si vous le souhaitez, puis shampoinez vos cheveux.

Pour les soins corporels

Idéal pour réaliser des massages sensuels à son compagnon ou sa compagne
Le monoï facilite la cicatrisation des plaies et pour éviter les croûtes inesthétiques

Pour le bain

Le Monoï est ingrédient naturel d’aromathérapie par excellence.
Pour créer un agréable moment de détente dans un bain relaxant, versez quelques gouttes de Monoï de Tahiti dans l’eau chaude qui dégage aussitôt le parfum délicat et enchanteur de la fleur de Gardénia.

Pour les mains et les pieds

Souvent négligés, nos pieds et nos mains sont pourtant nos outils les plus précieux. Il est donc impératif d’en prendre soin au moins une fois par semaine.

Pour améliorer l’apparence de vos pieds, laissez les tremper dans un bain chaud en y ajoutant quelques gouttes de Monoï de Tahiti pour assouplir la peau et ramollir les callosités. Séchez et massez avec un peu de Monoï ou du baume au Monoï pour un traitement en profondeur.

Si vos pieds ou mains sont très abîmés, nous recommandons l’application d’un traitement avant de vous coucher, comme suit : Appliquez généreusement du Monoï ou du baume au Monoï  :

– pour les mains : couvrez-les avec des gants en plastique et des gants en coton,
– pour les pieds : enveloppez-les dans un film plastique et mettez des chaussettes.

Laissez agir durant toute la nuit et lavez soigneusement au matin. Répétez le soin une ou deux fois par mois. Vous serez surpris(e) et enchanté(e) des résultats.

Les dérives du monoï

Il est nécessaire de bien vérifier la composition lorsque l’on achète du monoï. En effet, certaines marques utilisent du monoï de Tahiti certifié et ajoutent des huiles végétales moins onéreuses. C’est le cas pour certaines marques bio qui le mélangent avec de l’huile d’amande douce ou de sésame – pourquoi pas !

Mais d’autres fabricants n’hésitent pas à y ajouter en grande quantité d’autres huiles synthétiques, comme la paraffine liquide, un dérivé du pétrole, ou de l’isopropyl palmitate, un composant dérivé de l’huile de palme.

De nombreux produits contiennent en bonne place du « parfum », sans préciser s’il est d’origine végétale ou synthétique. Certaines des substances synthétiques utilisées pour parfumer sont le Hydroxycitronellal, le Hydroxyisohexyl ou le Carboxaldehyde. En revanche, d’autres matières sont contenues naturellement dans le monoï, comme le tocophérol, un anti-oxydant d’origine naturelle.

Une idée reçue tend à assimiler le monoï au bronzage. Or l’huile au monoï ne contient aucun filtre solaire, et est donc dangereux pour votre peau pendant l’exposition au soleil. C’est en revanche un très bon hydratant après-soleil, il permet également d’atténuer les vergetures et nourrit les cheveux.

Bien choisir et bien utiliser son monoï

Si vous ne souhaitez pas fabriquer votre monoï maison, avant d’acheter votre monoï en magasin je vous conseille vivement de bien regardez les étiquettes. Certaines marques proposent des produits de très bonne qualité, mais d’autres trompent le consommateur.

Privilègiez les produits à 90 % de monoï de Tahiti minimum

Certains produits type huiles sèches ne contiennent que 2 % de véritable monoï de Tahiti. Cependant, certains produits, à privilégier, en contiennent plus de 90 %. C’est le cas du monoï  Tiki Tahiti ou du monoï Hei Poa.

Le Monoï de Tahiti fige (et parfois de façon non homogène) quand la température ambiante est au-dessous de 22°C.
Il s’agit d’un processus naturel qui n’affecte en rien ses propriétés naturelles.
Pour lui rendre sa fluidité, réchauffez simplement votre flacon de Monoï de Tahiti sous un filet d’eau chaude ou conservez-le près d’une source de chaleur en hiver.
Surtout ne liquifiez pas votre monoï au micron onde ! Sacrilège !

En avant !? Prêt(e) à fabriquer votre monoï maison ?

4 commentaires à propos de “Comment fabriquer son monoï maison ?

  1. je recherche l’essence de tiare ( gardenia tahitensis ) depuis plusieurs années sans succès
    où avez-vous déniché la votre ?
    tout ce que je trouve sont des mélanges .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*