Pourquoi le brocoli est-il si bon pour la santé ?

On s’en doutait, le brocoli est bon pour la santé ! Mais on ne sait pas bien pourquoi il est essentiel de l’intégrer à ses repas au moins une ou deux fois par semaine minimum. De toute évidence, le brocoli est un légume que vous ne connaissez pas bien, de plus il n’est pas vraiment toujours apprécié à sa juste valeur, surtout par les enfants ! 🙂

Ses bienfaits sur la santé sont innombrables, mais ce qui rend le brocoli incroyable, c’est qu’il contient de nombreux composés bioactifs qui luttent contre certains cancers. Donc, cela a aiguisé ma curiosité et je souhaite vous faire partager les vertus et découverte de ce super aliment !

Le brocoli, un super aliment, très étudié !

Lorsque vous mangez du brocoli c’est comme si vous mangiez des dizaines de super aliments, il est tellement incroyable ce brocoli, que vous allez regretter de ne pas l’avoir intégré avant dans vos recettes. Mais vous allez y remédier tout de suite après avoir lu la suite !

De nombreuses études démontrent que ce légume crucifère (de la famille des choux) peut réduire votre risque de contracter de nombreuses maladies graves ou courantes, comme celles-ci :

  • L’arthrite
  • Le diabète
  • Le cancer
  • Les maladies rénales
  • La stéatose hépatique
  • L’hypertension artérielle et les maladies cardiaques

Voici les composants principaux de ce super légume à adopter dès maintenant :

  • Il contient de nombreuses fibres qui aident à nourrir votre microbiote intestinal et à renforcer vos fonctions immunitaires. Ces mêmes fibres aide à réduire également la glycémie.
  • Il est riche en divers minéraux (potassium, calcium, phosphore, magnésium), compte peu de glucides et est aussi une source exceptionnelle de vitamine C, de vitamine K et de vitamine B9 (acide folique). Les sportifs peuvent donc combler leurs besoins en potassium en introduisant du brocoli dans leur alimentation
  • Il contient du sulforaphane (et de la glucoraphanine):  Il est à la fois un stimulant immunitaire et un anti-inflammatoire. 
  1. La glucoraphanine, un précurseur du sulforaphane qui influence également le processus de carcinogénèse et de mutagénèse.
  2. Un composé soufré naturel dont il a été démontré qu’il avait une puissante activité anti-cancer. Des études ont montré que le sulforaphane provoque l’apoptose (mort cellulaire programmée) des cellules cancéreuses du côlon, de la prostate, du sein, et des cellules cancéreuses du poumon provoquées par le tabac. Trois portions de brocoli par semaine pourraient réduire le risque de cancer de la prostate de plus de 60%. 
  3. Le sulforaphane favorise également la production d’enzymes qui protègent les vaisseaux sanguins, et réduit le nombre de molécules qui endommagent les cellules – les espèces réactives de l’oxygène (ERO) – jusqu’à 73%.
  4. Le sulforaphane favorise également l’augmentation du taux de testostérone, inhibe la rétention de graisse corporelle, aide à détoxifier des substances cancérigènes, bloque certaines enzymes associées à la destruction des articulations, et aide à protéger vos muscles des dommages provoqués par l’activité physique.
  • Il contient des antioxydants comme la lutéine et de la zéaxanthine qui protègent la qualité de notre vision. Pour garder une bonne vue, privilégiez donc le brocoli et les carottes.
  • Il rend notre peau belle car il est riche en diverses vitamines et en sulforaphane qui favorisent le renouvellement cellulaire et régénèrent plus vite les tissus endommagés.
  • Il contient des flavanoïdes et des acides phénoliques qui ont une puissante capacité à éliminer les radicaux libres nuisibles et à apaiser l’inflammation, diminuant le risque de maladies telles que l’asthme, le diabète de type 2 et les maladies cardiaques.
  • Il est un allié dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. En manger régulièrement permet du même coup de diminuer le taux de mauvais cholestérol et d’augmenter le taux du bon cholestérol. Le brocoli améliore aussi la fonction musculaire de notre cœur.
  • Il est particulièrement recommandé pour les femmes qui franchissent l’étape de la ménopause, car la diminution des œstrogènes peut causer une perte de densité osseuse.

Notez que les brocolis congelés produisent moins de sulforaphane car l’enzyme myrosinase, qui convertit les glucoraphanines en sulforaphane, est rapidement détruite au cours du blanchiment. Comparées au brocoli à maturité, les pousses de brocoli peuvent contenir jusqu’à 20 fois plus de glucoraphanine.

Comment consommer le brocoli en profitant de tous ses bienfaits ?

  • Les pousses de brocoli sont une excellente alternative au brocoli si vous n’en aimez pas le goût (ou l’odeur).
    Les graines de brocoli germées sont nutritionnellement bien plus riches que le brocoli mûr. Donc, vous n’avez pas besoin d’en manger autant pour obtenir les bienfaits cliniques de ses principaux composés thérapeutiques, comme le sulforaphane.
  • Cuisson vapeur de 4 minutes : c’est la cuisson idéal pour profiter de tous les bienfaits du brocoli. La vidéo de l’interview d’Elizabeth Jeffrey, Ph.D., chercheur et professeur au Département des Sciences Alimentaires et de la Nutrition Humaine de l’Université de l’Illinois, approfondit cette recherche, qui montre qu’une cuisson à la vapeur de trois à quatre minutes est idéale. Ne dépassez pas cinq minutes.Inutile de le manger cru, vous ne profiterez que de 12% environ de la teneur totale en sulforaphane.
  • En le mélangeant avec les aliments suivants, vous allez optimiser la teneur en sulforaphane : les graines de moutarde, le radis japonais, le wasabi, la roquette, le cole slaw.
  • Sous forme de gélule, en complément alimentaire, 1 à 2 gélules par jour suivant le dosage, le brocoli est bien souvent standardisé en sulforaphane, ce qui vous permet d’être sûr qu’il contient cette substance active recherchée.

De études montrent que même de petites quantités d’extrait de pousses de brocoli permettent de réduire nettement la taille de tumeurs mammaires provoquées par des substances chimiques cancérigènes chez le rat. Comme indiqué par des chercheurs de l’Université John Hopkins :

« Des pousses de brocoli de trois jours contiennent 20 à 50 fois plus de composés chimio-protecteurs que les têtes de brocoli, et sont un moyen diététique simple de réduire chimiquement le risque de cancer. »

Les pousses de brocoli sont également riches en acides gras et fibres essentiels, et stimulent la biodisponibilité des minéraux et protéines des autres aliments que vous mangez. Elles se mangent crues, par exemple dans une salade, ce qui en fait un aliment pratique et très sain. De plus, il est très simple et économique de faire germer des graines de brocoli chez vous. 🙂 Se faire du bien pas cher c’est donc possible !

D’où vient le brocoli ? La petite histoire ….

Le brocoli viendrait du sud de l’Italie, de calabre,(d’ailleurs bien souvent l’origine du brocoli dans nos étalages) .Les Romains le faisaient pousser et l’appréciaient déjà. Néanmoins, il semble qu’il ait disparu de la scène avec le déclin de leur empire. Le brocoli n’aurait été réintroduit en Italie qu’au XVIe siècle, depuis la Crète ou l’est du bassin méditerranéen. Il se répandra par la suite dans le nord de l’Europe où on l’appellera un temps « asperge italienne », nom qui persiste toujours dans certaines descriptions.

Maintenant à vos fourneaux !! Vous savez que le brocoli n’est pas seulement bon pour la santé, mais primordial pour la garder !

A votre avis ? quelle est la meilleure recette à base de brocoli pour le faire adopter par vos enfants ? Nous adorons vos idées !:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*