Les Proanthocyanidines A de la canneberge BIO pour soigner les infections urinaires

La proanthocyanidine A contenue dans la canneberge BIO empêche l’adhésion des bactéries Escherichia coli aux parois des voies urinaires, et ainsi évite les récidives d’infections urinaires (cystite).

En présence de proanthocyanidine A, ces bactéries ne trouvent plus où se fixer et finissent par être éliminées par voies naturelles. Ainsi, pour prévenir les infections urinaires, il est recommandé de boire par jour minimum 300 ml de jus de canneberge qui contiennent 36 mg de proanthocyanidine A (pendant au moins 20 jours). Pour celles qui n’aimeraient pas le jus de canneberge, je recommande la prise de canneberge par gélule : 1 gélule par jour  (gélule de 360 mg contiennent 36 mg de proanthocyanidine A). C’est plus simple et certainement moins couteux.

La canneberge, le fruit miracle pour soigner les infections urinaires

L’utilisation traditionnelle de jus de cranberry est établie depuis des siècles en Amérique du Nord pour protéger contre les infections urinaires, mais sa validation scientifique est très récente.

En avril 2004, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a publié un premier avis positif concernant l’antiadhésion bactérienne des proanthocyanidines (PAC) de canneberge (Vaccinium macrocarpon exclusivement).

C’était la première fois qu’une autorité nationale accordait une allégation santé à un produit alimentaire à base de fruits. Cet avis a été suivi par deux autres avis positifs, en 2005 et en 2007, reconnaissant les mêmes bénéfices à d’autres produits issus de la canneberge.

On sait que certaines bactéries pathogènes, dont la bactérie Escherichia Coli, adhèrent aux muqueuses grâce à la présence de fibres spécialisées, appelées fimbriae. Les proanthocyanidines empêchent les fimbriae d’adhérer à ces muqueuses. Ces bactéries ne sont alors plus en mesure de se développer rapidement et sont éliminées facilement dans l’urine.

Conclusion du 6 avril 2004 :

L’Afssa estime dans sa conclusion que les données présentées suggèrent que la consommation de jus de Vaccinium macrocarpon (contenant 36 mg de proanthocyanidines (PAC) mesurés) conduit à une diminution de la fréquence des infections urinaires dues à certaines Escherichia coli uropathogènes présentant des P-fimbriae chez des femmes adultes.

Qu’est ce que la Canneberge ?

Encore appelée Vaccinium macrocarpon (nom scientifique) ou Cranberry en anglais, la canneberge est un petit arbre ramifié à la base qu’on retrouve dans les zones humides d’amérique du Nord.

Avec une taille maximale de 30 cm et des rameaux qui peuvent atteindre 80 cm, cette plante peut vivre pendant cent ans et plus. Elle produit des petites fleurs roses et ses fruits charnus contenant des pépins et dont les graines sont rouges.

Cultivée en quantité importante dans les États-Unis et dans les régions canadiennes, cette plante est complexe, car elle se cultive dans les zones a un pH acide de 4 à 5 et nécessite beaucoup d’eau.

Vous pouvez consommer à volonté la canneberge pour soigner les infections urinaires ainsi, vous bénéficierez de ses nombreuses vertus. Quelle que soit la forme, il est généralement conseillé de prendre la canneberge juste avant les repas ou deux heures après avoir mangé. Il est aussi important de boire beaucoup d’eau.

Quels sont les bienfaits de la Cannerge BIO standardisée à 10% proanthocyanidine A ?

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la canneberge possède de nombreux bienfaits ! Donc vous ferez du bien à votre système urinaire, mais aussi à toutes les cellules de votre corps en buvant ou en prenant de la canneberge en gélule.

La canneberge contre les ulcères gastriques

D’après une étude pratiquée en Chine, deux verres de jus de canneberge par jour pourraient contribuer à enrayer l’infection à Helicobacter pylori (H. pylori), la bactérie qui cause les ulcères gastriques et duodénaux, de même que le cancer de l’estomac.

La canneberge favoriserait le bon cholestérol

Une étude d’une durée de trois mois, menée au Québec par le Dr Charles Couillard, sur 30 hommes âgés de 18 à 70 ans et ayant un léger problème de surpoids. Ils ont consommé des doses quotidiennes variant de 125 à 500 ml de jus de canneberge. À la fin de l’étude, le taux de bon cholestérol s’était élevé de 8 % chez ces hommes. Un signe qui démontrerait que les artères étaient en voie de se nettoyer. L’élévation du taux de bon cholestérol a eu un effet bénéfique sur la circulation sanguine mais elle n’a toutefois pas modifié la concentration totale de cholestérol des participants à l’étude.

La canneberge protège les dents des bactéries

Des chercheurs en dentisterie ont découvert que le jus de canneberge pourrait jouer un rôle important dans la prévention des caries.

Une équipe de recherche dirigée par Hyun (Michel) Koo, D.D.S., Ph.D., biologiste spécialisé en hygiène buccale au centre médical de l’Université de Rochester, a constaté que les mêmes propriétés qui font de la canneberge une arme puissante contre les infections urinaires pourraient aussi prévenir la carie dentaire. M. Koo a découvert que le jus de canneberge protège les dents empêchant les bactéries d’adhérer à la surface des dents.

La canneberge protège la vue

La canneberge provient de la même famille que la myrtille ce qui expliquerait son action bénéfique sur la vision.

Des chercheurs européens ont découvert qu’un des flavonoïdes de la canneberge, l’anthocyane, aide à former un pigment oculaire favorisant la vision nocturne et des couleurs.

La canneberge contre certains cancer

En effet, plusieurs études ont même démontré que la canneberge aurait des résultats concluants particulièrement pour ce qui est du cancer du sein, du côlon, de la prostate, des poumons et de l’œsophage.

La canneberge contient des anthocyanines, proanthocyanidines et du phénol; molécules bien connues pour leurs propriétés anti-cancérigènes. Plusieurs études démontrent qu’une alimentation riche en fruits et en légumes incluant la canneberge réduit les risques de certains types de cancers.

La canneberge est de plus en plus populaire, particulièrement sous forme de jus. Ces jus sont souvent des mélanges de fruits et la canneberge n’est pas toujours l’ingrédient principal. Il faut privilègier des jus purs sans additifs de sucre et à base de fruits frais et non pas de purée de fruit. (vérifiez le taux de glucose dans la liste des valeurs nutritives).

La canneberge est un puissant anti-oxydant

Les canneberges contiennent la plus haute teneur en phénol, un puissant antioxydant qui empêcherait la croissance et la prolifération de cellules cancéreuses, ce qui en fait l’un des 20 fruits aux meilleures propriétés anti-cancérigènes.

Quels sont les contre indications pour l’utilisation de la canneberge?

Un surdosage en canneberge peut provoquer des effets indésirables intestinaux (diarrhée, ballonnements, crampes, etc.). Du fait de sa richesse en acide oxalique, la canneberge est déconseillée aux personnes prédisposées aux calculs urinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*