Le kudzu est-il véritablement efficace contre les addictions ?

Le Kudzu est une plante actuellement à la mode car elle aurait la particularité de nous aider à lutter efficacement contre les addictions. Arrivée tout droit d’asie, le kudzu est une plante utilisée traditionnellement au Japon et en Chine en tant que plante médicinale.

Depuis plus de 1 000 ans, les Chinois utilisent sa racine et ses feuilles pour favoriser le sevrage alcoolique, grâce à sa composition chimique complexe. Mais le kudzu est aussi utilisé pour bien d’autres dépendances et connus pour bien d’autres vertus incroyables!

Voyons de plus près cette plante qui semble quasiment miraculeuse ! Imaginez arrêter de fumer, ou de grignoter des sucreries en utilisant le kudzu ! Je connais quelques personnes autour de moi qui en ont été satisfaites c’est pourquoi j’ai décidé de vous en parler aujourd’hui, car le kudzu mérite d’être connu ! 🙂

Les vertus du Kudzu

Le kudzu (Pueraria Montana) est de la famille des fabacées, toute comme le haricot, le pois, la lentille, l’arachide, le soja, la réglisse, et les « glycines » . D’ailleurs, les fleurs pourpres du kudzu jaillissent en grappes comme les fleurs de la glycine.

Le kudzu est une plante très particulière originaire d’Extrême-Orient. Elle est utilisée depuis des milliers d’années dans la médecine chinoise pour soigner les addictions, la migraine, la diarrhée, les vomissements, l’hypertension, les acouphènes, etc. Aujourd’hui, le kudzu est principalement utilisé pour aider à se passer de toutes les « drogues » du quotidien : alcool, tabac, sucre, etc.

Les racines du kudzu sont riches en isoflavones de la famille des flavonoïdes, ces isoflavones sont des antioxydants et permettent de réduire les dommages liés à l’alcool mais pas que :

  • Lutte contre les troubles de la ménopause et de l’ostéoporose qui y est associée. Grâce aux isoflavones qu’il contient (la daïdzine, la puerarine et la génistéine)
  • Vertus hépato-protectrices et préventives des lésions cellulaires grâce aux saponosides
  • Vertus décontractantes nerveuses grâce aux puérosides A et B, glucosides très particuliers, ainsi que des protéines, des glucides, calcium et phosphore (si utiles pour le système nerveux), enfin la kasseïne.
  • Vertus anti-inflammatoires et anti-microbiennnes grâce à la la daidzéine
  • Vertus qui permettent de lutter contre le stress oxydatif : en stimulant l’activité de certaines enzymes, la racine de Kudzu permet de limiter les effets néfastes de l’alcool, cigarettes…
  • Vertus contre les maladies cardiovasculaires ; efficace pour diminuer la pression artérielle, améliorer la circulation sanguine et diminuer l’inflammation, faisant de cette plante un supplément de choix dans le traitement des maladies cardiovasculaires. Le kudzu est principalement utilisé en Chine dans le traitement des maladies coronariennes et cardiovasculaires, de l’angine de poitrine, de la surdité et du diabète.
  • Vertus contre le diabète : La puérarine, qui est rapidement absorbée par l’intestin, augmente la tolérance au glucose chez les diabétiques de type II en baissant la glycémie et en augmentant le stockage du glucose sous forme de glycogène au niveau du foie et du coeur. Le kuzu est utilisé en médecine traditionnelle chinoise dans le traitement du diabète depuis des millénaires

En chinois, kudzu se traduit par « dissipateur d’ivresse ». Le Dr David Lee avait déjà observé que les Chinois du nord buvaient de la tisane de kudzu pour dégriser et soigner la gueule de bois.

 

Les isoflavones du kudzu permettent de soulager l’addiction

Elles interviennent dans le système de la récompense. Elles stimulent la production de dopamine à la place de votre « drogue » favorite. Vous êtes alors plus détendu, et votre attention se détourne de l’objet de votre addiction. Vous ne ressentez plus le besoin de prendre un autre verre, une autre cigarette ou un énième carré de chocolat.

Le Dr David Lee suggéra aux chercheurs du Centre Bowles d’Etudes sur l’Alcool, en Caroline du Nord, une étude supplémentaire : observer si le kudzu aide à sevrer les rats qui ont génétiquement tendance à aimer l’alcool. Les chercheurs s’aperçurent qu’administrer du kudzu aux rats « alcooliques » calmait leur tendance à boire .

En 2011, suite à ces résultats encourageants, des chercheurs de l’Université d’Harvard testèrent l’efficacité du kudzu contre un placebo chez un groupe d’hommes et de femmes qui buvaient régulièrement 3 ou 4 pintes de bière par jour. Ils découvrirent deux phénomènes intéressants :

  • Les membres qui avaient pris du kudzu avaient nettement moins envie d’alcool que ceux sur placebo ;
  • Les membres soignés au kudzu ressentaient plus rapidement les effets de l’alcool. Par conséquent, ils avaient besoin de moins boire pour atteindre un niveau de félicité équivalent.

Il n’existe malheureusement pas beaucoup plus d’études sur l’efficacité du kudzu pour le sevrage.

Il n’empêche que de nombreux consommateurs de kudzu ont obtenu des résultats très convaincants. A tel point que le kudzu est désormais réputé pour soigner tous les genres d’addictions : alcool, tabac, drogues, médicaments, café, chocolat, travail, sport . Le kudzu peut agir dans tous les cas de stress aigu lié aux addictions et aider au sevrage.

Les études menées ont montré que ces isoflavones stimulent les « opioïdes » naturels du cerveau [10]. Elles agissent sur les neurotransmetteurs, comme la sérotonine, le GABA et le glutamate [1].

Les facteurs courants d’addiction (alcool, tabac, drogues, sucre…) vous apportent apaisement et bien-être. Cela passe par une augmentation de la production de dopamine dans votre cerveau.Le kudzu vient compenser le plaisir que vous procure votre « drogue » habituelle et permet de soulager votre addiction.

Comment prendre le kudzu ?

Les isoflavones qui aident au sevrage des addictions se trouvent dans la racine du kudzu. Une fois broyée, la racine de kudzu est mise en gélules pour faciliter sa prise.

Posologie : 2 gélules par jour pour commencer à en ressentir l’efficacité. Pris en cure intensive, vous pouvez prendre 2 gélules, matin, midi et soir. Gélules dosées au minimum 300 mg d’extrait de racine, standardisé, c’est-à-dire normalisé, au moins à 8% d’isoflavones.

La consommation prolongée de kuzu est contre-indiquée en cas de cancer du sein du fait de la présence des isoflavones.

Témoignage d’Elisabeth sur le kudzu et son efficacité

Elisabeth est une voisine a qui j’ai conseillée le Kudzu pour arrêter le tabac, c’était une très grosse fumeuse !

Arrêter de fumer était une de mes priorités d’un point de vue santé, car je sentais bien que mon corps me le demandait. Donc, pour arrêter de fumer, j’ai décidé de ne pas prendre de patch, je voulais quelque chose de naturel, et donc c’est Fabienne qui m’a conseillée de prendre du kudzu. Au début 6 gélules par jour car j’étais vraiment décidée à arrêter la cigarette. Les premiers jours ont été plutôt faciles à gérer, mais c’est à partir de la deuxième semaine, que le manque s’est fait plus ressentir.J’ai dépassé ma peur et mes angoisses, je pense que le kudzu m’a aidée à m’en sortir, c’était une véritable béquille. J’ai pris du kudzu pendant 3 mois 6 gélules par jour, et puis 2 mois suivants 2 gélules par jour. Quand j’ai senti que je me détachais complètement de la cigarette, j’ai totalement abandonné le kudzu. Je suis tellement fière de moi :), c’est bien la preuve que le kudzu fonctionne, en tout cas selon moi, j’en suis persuadée, donc dès que je vois une amie qui a un problème d’addiction je lui conseille. Je me dis que si les chinois l’utilisent depuis des siècles, c’est qu’il doit être efficace !

D’autres techniques pour se libérer des addictions existent, avez-vous pu les tester ? Merci de nous raconter votre expérience pour se libérer du tabac par exemple ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*