Détoxifier son corps aide à rester en forme

Purifier et détoxifier son corps au moins 2 fois par an permet d’éliminer les toxines, d’améliorer le fonctionnement des organes, de prévenir le vieillissement et les différentes maladies chroniques, et enfin assurer un équilibre de poids et une meilleure qualité de vie.

Il existe plusieurs méthodes naturelles pour détoxifier son corps en douceur et l’alimentation encore une fois joue un rôle essentiel, c’est pourquoi lors de cette cure détox il est recommandé de suivre un régime hypotoxique.

Depuis toujours, les différentes médecines ont recommandé des méthodes de purge, drainages et diverses éliminations. Les médecines plus traditionnelles préconisent elles aussi des techniques pour éliminer les toxines comme sauna, frictions aux plantes, massages drainants, lavements, etc…

Suivre une alimention hypotoxique

L’ alimentation hypotoxique s’appuie sur un régime sain sans céréales contenant du gluten, sans sucres rapides, ni lactose, associant le cru et la cuisson douce.

L’alimentation hypotoxique, à l’inverse d’un régime classique, engendre un changement radical dans son mode de vie et ce, dans l’idéal, définitivement.
Il est plus qu’indispensable d’avoir une alimentation bien saine et équilibré, ceci veut dire qu’il faudrait éviter certains aliments qui peuvent entacher le déroulement de votre cure de détoxification :

Supression des aliments cités ci-dessous :

  • Viande rouge
  • Frites
  • Sucreries
  • Pain, pâtisseries, gâteaux, et autres.

Néanmoins, on doit consommer exclusivement les aliments ci-dessous riches en anti-oxydants

  • Riz intégral, millet, quinoa
  • Des salades avec des fruits secs
  • Des soupes, gaspachos ou bouillons de légumes
  • Des légumes qui permettent une digestion facile: lentilles ou petits pois
  • Pommes, poires, Ananas, papaye ou avocats

Avant de commencer la cure de détoxification, on doit savoir ce que veut dire une crise curative. Le fait que notre organisme soit saturé de toxines (comme cela arrive aux gens qui connaissent une mauvaise alimentation, des mauvaises habitudes… ect), nécessite une détoxification urgente afin d’éliminer les toxines souvent à l’origine de maux de tête, de mucosité, de diarrhée, et même de maladies qui peuvent s’aggraver avec le temps. C’est pour cela qu’un régime pareil nécessiterait l’avis d’un médecin ou d’un spécialiste, surtout si vous prenez des médicaments.

Boire beaucoup d’eau

En règle générale, la plupart des gens ne boivent pas assez et sont en légère déshydratation. Augmenter sa ration d’eau (raisonnablement) est donc généralement salutaire. Elle favorisera le travail du foie et du rein. De plus, boire une bonne eau peut aider à ralentir le vieillissement (celles qui contiennent peu de sels minéraux : par exemple Mont Roucous, Montcalm)

Lorsqu’il s’agit d’absorber une grande quantité d’eau en quelques minutes, les études scientifiques ont montré que la filtration rénale était alors très augmentée. Ceci permet l’élimination de beaucoup de toxines dans les urines. Il s’agit des toxines hydrosolubles (celles qui se dissolvent dans l’eau). Les autres doivent passer par le foie.

Favoriser la sudation

La sudation peut se faire en sauna, hammam ou, si c’est difficile, dans un bain chaud ou en pratiquant un peu d’exercice, chaudement habillé. 1 à 3 séances par semaine selon les possibilités de chacun. Notez qu’une personne en état de grande fatigue ne supportera peut-être pas ce type de méthode et aura intérêt à demander l’avis d’un thérapeute compétent en la matière.

L’élévation de température du tissu graisseux active son métabolisme et les échanges cellulaires. On sait que la graisse du corps est un des principaux lieux de stockage des toxiques et polluants que l’on souhaite éliminer. La chaleur dilate aussi les vaisseaux, favorisant la circulation des fluides (sang et lymphe) vers les organes émonctoires (d’élimination).

L’exercice physique

  • Le vélo : Le vélo est une très bonne activité cardio, accessible à tous. Une heure de promenade à vélo vous fera évacuer 1/3 litres de sueur, ce qui correspond à 350 calories. Le but n’est pas de pédaler vite et de se vider de toutes ses forces. Il faut trouver un rythme soutenu. Le vélo vous permettra de muscler vos cuisses, vos mollets, vos fessiers, votre dos et vos abdos.
  • La gym métabolique passive : ce sport permet de perdre plus d’un litre de sueur en seulement 30 minutes ! Il consiste à s’allonger dans un cocon et de soumettre votre corps à une chaleur infrarouge. Cette chaleur permet de vous débarrasser de 800 calories.
  • Le running ou la marche : c’est l’activité sportive par excellence pour éliminer les toxines. Une course à pied de seulement une heure permet de perdre un litre d’eau et 900 calories. De plus, il permet de renforcer vos muscles et d’améliorer votre souffle.

Si vous débuter, allez-y progressivement ! Le principal est d’y aller régulièrement. Commencez par courir une demi-heure à votre rythme, puis augmentez le temps au fur et à mesure. Vous verrez, courir devient rapidement une partie de plaisir !

Les massages drainants

Les massages profonds, tout comme les drainages lymphatiques ont pour but de mobiliser les toxines déposées dans les différents tissus et de favoriser les échanges. Par exemple, un massage musculaire profond permet de drainer vers la circulation sanguine certains déchets métaboliques comme l’acide lactique après un exercice physique intense.

Détoxifier son foie

Il s’agit d’aider surtout à renforcer le travail de détoxication du foie (notre 1° organe de neutralisation et d’élimination des toxines) par des plantes drainantes, des micronutriments et des antioxydants. Ces plantes peuvent aussi, selon les cas, stimuler les fonctions d’élimination rénales (diurétiques) ou intestinales (laxatives).

Ces élements ont un rôle important dans les phases de détoxication (certaines vitamines, acides aminés, oligoéléments…). Le médecin les choisit en fonction des besoins de chaque patient.

Les fruits et plantes qui aident à éliminer les toxines sont :

Le pissenlit, le radis noir, l’artichaut, aident le foie.
Le pissenlit, le fenouil, les asperges aident les reins.
La plupart des fruits, les prunes et pruneaux, les graines de lin stimulent l’intestin.

Pratiquer le jeûne

Depuis des millénaires et dans toutes les religions, il est préconisé de suivre régulièrement des phases de réduction de l’alimentation (ou même de jeûne complet), ce sont de vraies périodes d’alimentation hypotoxique qui rentrent dans le cadre de la cure de détoxification.

Certaines traditions conseillent des cures de raisin, des cures de riz complet (macrobiotique), des cures de fruits, de potages de légumes, des monodiètes, etc… L’Ayurvéda utilise largement la détoxication en cures (Panchakarma) pour traiter les maladies ou simplement améliorer la longévité.

Malgré beaucoup d’études médicales montrant l’effet bénéfique du jeûne sur la santé, celui-ci n’est pas toujours scientifiquement admis en occident. Cependant, force est de constater que toute réduction de notre alimentation est généralement bien ressentie et apporte un mieux-être, au moins sur le plan digestif et souvent global. Notons que certaines cures de jeûne en milieu médical sont prises en charge en Allemagne et nombreux sont les hôpitaux où elles sont pratiquées en Russie.

Les médecines traditionnelles et la naturopathie affirment que, lors de la restriction alimentaire, après avoir puisé dans ses réserves de graisse, le corps se débarrasse en premier des tissus en mauvais état et les moins utiles. Or, il été découvert que les cellules contenant des protéines détériorées et/ou étrangères pouvaient, sous l’effet d’un stress tel que le jeûne (même très court) ou le manque d’oxygène, activer la destruction de celles-ci voire leur « recyclage » en nouvelles protéines. C’est une détoxication qui ressemble bien à un rajeunissement cellulaire.

Les cures de réduction alimentaire ont en commun au moins la réduction des corps gras saturés, l’absence d’aliments raffinés et de protéines complexes et de substances dénaturées par la cuisson à haute température… Elles réduisent largement donc le travail de digestion et d’élimination des toxines par le foie et les autres organes d’élimination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*