Pourquoi nettoyer les émonctoires est si important ?

Les émonctoires sont les organes capables d’éliminer les déchets, c’est-à-dire de faire sortir des substances vers l’extérieur de notre corps. Ces émonctoires ont besoin d’être nettoyés régulièrement, pour qu’ils puissent continuer à faire leur travail correctement et ainsi être complètement fonctionnels.

En naturopathie, on sait que les poumons, le foie et les intestins sont en mesure d’éliminer les déchets appelés « colles », que les reins éliminent les « cristaux » et enfin que la peau est capables d’éliminer les deux.

Son but de nettoyer les émonctoires est de permettre à notre organisme de se libérer des toxines accumulées et de nettoyer ainsi notre terrain pour retrouver ou maintenir notre bien-être. En général les cures de drainages se font en utilisant des plantes ou des aliments pour ouvrir les émonctoires en adoptant un régime spécifique.

Donc ne laissons pas s’encraser notre corps, il en va de notre santé, cet équilibre fragile dont il faut prendre soin. Lorsque nos fonctions d’élimination sont débordées par une alimentation trop riche et déséquilibrée, notre organisme finit par se charger en déchets, et ceci peut être la porte ouverte à des maladies plus sérieuses.

Qu’est-ce que sont les émonctoires ?

Les émonctoires sont des organes chargés d’évacuer les déchets afin de maintenir l’équilibre du milieu interne. Tant que la quantité de déchets produits quotidiennement reste dans les limites de la capacité d’élimination de l’organisme, la circulation des énergies peut se faire correctement mais dès que la production de déchets dépasse la capacité d’élimination, il s’ensuit une accumulation de toxines dans l’organisme, avec, comme conséquence, un fonctionnement organique perturbé.

5 émonctoires principaux : 
le foie – vésicule biliaire
les intestins
les reins
la peau
les voies respiratoires

4 émonctoires secondaires : 
les glandes salivaires
l’utérus
les glandes lacrymales
les amydales

Quels sont les différents types de déchets ?

La source interne de production des déchets est provoquée par l’usure organique (débris de cellule, cadavres de globules rouges, déchets de protéines, des minéraux usés, …)

Il existe 2 groupes de déchets : les cristaux et les colles

Les cristaux :

Ces déchets durs et blessants, sont solubles dans les liquides et évacués par les reins et les glandes sudoripares qui, avec l’urine et la sueur offrent un abondant support à leur dissolution.

Les cristaux sont des résidus (acide urique par exemple, …) provenant de la digestion et de l’utilisation d’aliments riches en protéines (tels que viande, poisson, oeufs, produits laitiers, légumineuses et céréales), d’un excès d’aliments acides ou de mauvais glucides (sucre raffiné,…)

Lorsqu’ils sont trop nombreux dans l’organisme, ils causent des maladies généralement douloureuses et qui ne coulent pas comme les rhumatismes aigus et chroniques , les sciatiques, les calculs, les névrites, les eczémas secs, …

Les colles (glaires):

Ces déchets sont des glaires (matière visqueuse) non solubles dans les liquides qui s’éliminent par le foie, les intestins et les glandes sébacées. La bile, les selles et le sébum sont donc des supports à l’élimination des colles. Si ces émonctoires n’éliminent pas suffisamment, ce sont les voies respiratoires et l’utérus qui prendront le relais.

Les colles proviennent d’une alimentation trop riche en glucides (céréales, pain, pâtes,…) et lipides (graisses).

Les maladies de colles ne sont en général pas douloureuses comme celles des cristaux. Par contre, elles coulent. Les catarrhes des voies respiratoires tels que l’asthme, les bronchites, les sinusites, … Les catarrhes de la peau tels que l’eczémas coulants, l’acné, les catarrhes de l’utérus et des voies digestives.

A la base le travail spécifique de chaque émonctoire est soit d’éliminer les cristaux soit les colles. Mais à la longue, avec la fatigue et l’usure du filtre, les émonctoires perdent de leur spécificité et finalement les colles et les cristaux sont éliminées par n’importe lequel des émonctoires.

Quel est le rôle de chaque émonctoire ?

Le foie élimine les toxines et les déchets par la bile, les intestins par les substances fécales, les reins par l’urine, la peau par la sueur et le sébum et les voies respiratoires par le CO2 et les glaires.

LE FOIE 

Résultat de recherche d'images pour "le foie"

Le foie est sans conteste l’émonctoire le plus important, car non seulement il filtre et élimine les déchets, mais il est capable de neutraliser de nombreuses substances toxiques et cancérigènes.

Il reçoit aussi les produits de la putréfaction chargés en substances ammoniaquées toxiques. C’est aussi au niveau du foie que se retrouvent toutes les substances chimiques indésirables : pesticides, herbicides, conservateurs, antioxydants, stabilisants, médicaments…

Il pèse en moyenne 1,5 kilogramme et constitue 2 % de la masse corporelle, il représente l’organe le plus grand du corps humain. Il est constitué de deux parties, le lobe gauche (1/3 du volume) et le lobe droit (2/3 du volume), séparés par le ligament falciforme.

Le foie est très vascularisé, principalement par l’artère hépatique (apport d’oxygène) et par la veine porte (apport de nutriments de l’intestin). Le retour veineux est assuré par les veines hépatiques.

Le foie est constitué à 80 % d’hépatocytes, mais d’autres types cellulaires sont également présents (cellules des canaux biliaires, endothéliales, cellules immunitaires…). Les cellules hépatiques sont regroupées en lobules hépatiques, eux-mêmes assemblés grâce à du tissu conjonctif.

LES INTESTINS 

Résultat de recherche d'images pour "les intestins"

En ce qui concerne les intestins, nul besoin d’être un grand médecin pour comprendre que les personnes dont le transit intestinal est ralenti ou bloqué jouissent d’un état de santé moins bon.

Car la putréfaction et la fermentation qui s’y déroulent contribuent pour une grande part à des phénomènes d’auto-intoxication générateurs d’une multitude de troubles de santé. Quand on sait que les végétariens ont un transit trois fois plus rapide que les consommateurs de viandes, on comprend mieux pourquoi beaucoup de conseillers en alimentation recommandent une nourriture à base de végétaux et de fibres !

Quant à l’importance de boire de l’eau (mais pas n’importe laquelle) pour être en santé, nul besoin d’en faire une grande démonstration…

Les intestins reçoivent une grande quantité d’aliments. Liquides, sécrétions organiques, on estime à environ 10 litres par jour le débit des intestins. Ceci constitue une charge importante de substances toxiques. Or, la la masse de ces substances toxiques pouvant stagner dans l’intestin peuvent putréfier ou fermenter.

En raison de leurs fonctions différentes, on distingue deux segments principaux de l’intestin : l’intestin grêle et le côlon.
L’intestin grêle, long d’environ 7 mètres, comprend successivement le duodénum, le jéjunum et l’iléon. Le jéjunum et l’iléon forment 15 ou 16 grandes boucles appelées anses intestinales, flottant librement dans la cavité intestinale.
La muqueuse de l’intestin grêle est tapissée de villosités à travers lesquelles s’effectue presque toute l’absorption des aliments. L’intestin grêle est relié au cordon ombilical pendant la vie fœtale. Il en reste parfois une trace chez l’adulte : le diverticule de Meckel.
Le côlon, ou gros intestin, d’une longueur d’environ 2 mètres, est abouché à l’iléon par sa portion initiale, le cæcum. Il a pour fonction principale d’absorber l’eau et les électrolytes et de concentrer les matières non digestibles.

LA PEAU

Résultat de recherche d'images pour "la peau"

La peau est un émonctoire qui à le potentiel pour éliminer une masse importante de substances toxiques. C’est une double porte de sortie. La peau rejette

  • des déchets cristaloïdaux par la sueur (glandes sudoripares)
  • des déchets colloïdaux, par le sébum (glandes sébacées).
    La transpiration est un excellent moyen d’éliminer les toxines. L’effort physique fera ainsi travailler les poumons qui se rechargeront…

Elle est à la fois une barrière contre les agressions extérieures et un organe sensitif. Mais sa surface importante lui confère aussi la capacité à prendre rapidement le relais des autres émonctoires en particulier (intestin et reins) lorsqu’ils sont défaillants.

Nous devons donc veiller à ce que notre peau puisse respirer correctement. Dans le cas contraire, les déchets qui ne trouveraient la voie de sortie par la transpiration restent dans l’organisme et contribuent à en augmenter son encrassement.

La peau constitue l’organe le plus grand du corps humain : elle représente 16 % de son poids total. Composée de plusieurs couches de tissus, elle forme une barrière de protection de l’organisme contre le milieu extérieur, mais assure également d’autres fonctions vitales. La spécialité médicale traitant de la peau et de ses affections est la dermatologie.

LES REINS

Résultat de recherche d'images pour "les reins"

Les reins filtrent le sang et éliminent les déchets (les cristaux) à travers l’urine, après les avoir dilués dans du liquide. Les urines sont normalement de couleur jaune clair (citron), elles deviennent beaucoup plus foncées et plus abondantes lorsque nous éliminons une quantité plus importante de déchets, en sollicitant le fonctionnement des reins.

Ces acides et ces cristaux sont dangereux pour notre organisme, il n’est donc pas question de les garder longtemps. Pour cela, il est important que les liquides circulants soient fluides et fréquents (boire fréquemment une eau faiblement minéralisée).

Mais cela ne suffit pas… il est important de réduire la consommation de protéines animales, produits laitiers, sucres raffinés, café, thé noir. Si les reins sont sollicités au-delà de leur capacité d’élimination, les calculs rénaux peuvent être une des conséquences.

Les reins sont localisés dans la partie postérieure de l’abdomen, de part et d’autre de la colonne vertébrale sous les dernières côtes. Chaque rein mesure environ 11 cm de long et est relié à l’artère aorte et à la veine cave inférieure par l’artère et la veine rénale.

Les reins filtrent les substances toxiques indésirables et éliminent l’eau en excès via l’urine qui sera stockée dans la vessie avant d’être évacuée. Le sang épuré, quant à lui, quitte le rein pour rejoindre l’organisme. Le débit sanguin rénal est élevé, environ 600 mL/min, soit ¼ du débit cardiaque.

LES VOIES RESPIRATOIRES

Le rôle principal des voies respiratoires est celui avant tout d’éliminer les déchets sous forme de gaz. Toutefois, elles peuvent aussi rejeter des déchets solides, comme par exemple des glaires ou des poussières.

Les poumons sont des filtres qui peuvent “s’encrasser” en cas d’activité physique insuffisante. Le manque d’exercice physique va ainsi toucher l’organisme qui ne réussira plus à éliminer totalement le gaz carbonique. L’organisme s’asphyxie alors lentement.

Les poumons sont essentiels à la vie, ce sont eux qui nous permettent de respirer. En effet, l’une des fonctions les plus importantes des poumons est de permettre l’aspiration de l’air et de l’oxygène dont notre organisme a besoin. On peut donc dire que prendre soin de nos poumons est essentiel pour avoir une bonne santé.

Les voies respiratoires ou voies aériennes sont l’ensemble des conduits qui permettent l’arrivée et la sortie de l’air au niveau des poumons. On distingue les voies respiratoires supérieures, composées du nez, de la bouche, du pharynx et du larynx, et les voies respiratoires inférieures, qui comprennent la trachée, les bronches, les bronchioles et les alvéoles pulmonaires.

Quelles sont vos astuces pour nettoyer vos émonctoires ?

Anastore.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*