Comment améliorer sa mémoire avec des produits naturels ?

La mémoire est précieuse ! Surtout on s’en compte quand nous commençons à ne plus savoir ce que nous voulions dire, ou quand on ne sait plus où on a mis ses clés, …ce que nous étions sur le point de faire….toutes ces petites pertes de mémoires ou perte d’attention arrivent à tout le monde, mais si vous sentez que vous avez perdu en capacité de mémorisation alors il est peut-être temps de penser à en prendre soin et d’agir !

Des produits naturels existent pour améliorer la mémoire et lutter contre ces pertes d’attention, et ce de manière très efficace ! Voici quelques conseils pour retrouver sa mémoire d’antan ! Il n’est jamais trop tard !

Quels sont les causes de la perte de mémoire ou troubles de l’attention ?

Les troubles de la mémoire sont le plus souvent sans gravité et très souvent observés. Ce sont de simples oublis (oubli d’un rendez-vous, de ses clés, du nom du voisin…), des « trous » de mémoire que nous connaissons tous et dont la fréquence augmente avec l’âge ou lors de certaines situations : surcharge de travail, stress, émotions…

En général, les oublis occasionnels sont liés à l’inattention ou peuvent parfois masquer une fatigue importante, un état dépressif ou anxieux.

Néanmoins, nous pouvons avoir la mémoire un peu défaillante pour d’autres raisons, telles que :

  • La prise de médicaments : Certains médicaments, comme les anti-histaminiques, les anesthésiques, les pilules pour maigrir, et les médicaments pour réguler la pression artérielle endorment le cerveau, ce qui nous fait oublier certains détails du quotidien.
  • Les changements hormonaux : Il peut s’agir d’une grossesse, de la ménopause ou d’autres changements hormonaux (également dus à des médicaments), mais cela est normal.
  • Le manque de sommeil : vous avez sûrement déjà remarqué que lorsque vous ne dormez pas assez, vous avez du mal à retenir certaines informations. Votre mémoire et vos réflexes s’en voient altérés. Essayez d’éviter l’insomnie, de dormir moins de six heures par jour, ou de sortir jusqu’au petit matin, etc.
  • L’hypertension : les personnes qui souffrent d’une pression artérielle élevée risquent davantage de souffrir de dommages de type cognitif et de troubles de la mémoire à partir de 45 ans. Cela est dû au fait que les petites artères cérébrales se fragilisent.

Ce qu’il faut savoir, c’est que la mémoire est l’outil le plus fragile de toutes nos capacités cognitives, elle est toujours la première à être touchée en toutes circonstances! Elle baisse le rideau lorsque vous atteignez votre limite de la fatigue, elle se recroqueville à la moindre prise de médicament un peu fort.

 

Quels sont les aliments et bonnes habitudes pour améliorer sa mémoire ?

Les fruits secs et oléagineux = ZINC
Véritables concentrés d’énergie, ils sont riches en minéraux et en oligoéléments, tels que le zinc. Or, une carence en zinc peut être à l’origine de troubles de l’apprentissage, de la pensée, de la mémoire et de l’attention. Au petit déjeuner ou en guise de gouter dans la journée, prenons quelques fruits secs. Ils nous aideront à maintenir nos neurones au top de leurs capacités.
Favorisez : raisin sec, abricots secs, amandes, noisettes, noix…

Les poissons gras = OMEGA 3
Ce sont nos principaux fournisseurs en Oméga-3 (DHA et EPA), lesquels sont essentiels au fonctionnement de nos neurones et jouent un rôle important sur la mémoire. Pour un cerveau en pleine forme, il faut les mettre au menu 2 à 3 fois par semaine.
Favorisez : sardine, maquereau, hareng, saumon…

Les abats = FER
Les abats sont plus riches encore en fer que les épinards. Le fer permet le transport de l’oxygène jusqu’au cerveau, il favorise une bonne mémorisation et une bonne concentration. Dommage que les enfants n’en raffolent généralement pas, car les abats pourraient bien les aider à mémoriser leurs leçons et leurs poésies.
Favorisez: foie, coeur, rognons, ris de veau… Et surtout : boudin noir !

 

Bien dormir pour mieux retenir

Des études ont clairement prouvé que la mémorisation de nouveaux renseignements avait lieu pendant le sommeil. C’est lors de cette phase que s’effectue la « consolidation » de la mémoire qui permet de développer de nouvelles compétences et de retenir des informations.

Ainsi, un manque de sommeil empêchera le processus d’apprentissage. Le choix de faire une nuit blanche pour réviser davantage est donc largement discutable. Il est plutôt conseillé de dormir de 6 à 8 heures pour profiter des bienfaits du sommeil. Par ailleurs, l’attention peut être affectée lorsque l’organisme manque de sommeil. La vivacité, la concentration et la vigilance s’en trouvent fortement perturbées.

L’activité sportive recommandée

Depuis quelques années, les scientifiques s’intéressent à l’activité physique comme moyen de préserver les facultés cognitives et de les améliorer. Des études ont montré que le développement des capacités cardiovasculaires pouvait entraîner une amélioration des performances neurocognitives. Les exercices d’aérobie (à raison de trente minutes par semaine) et de musculation sont donc vivement recommandés.

La phosphatidysérine = trésor pour la mémoire

Avez-vous déjà entendu parler de phosphatidylsérine ? Peu connu du grand public, ce phospholipide est pourtant présent dans chaque cellule humaine. En effet, la phosphatidylsérine assure de nombreuses fonctions vitales dans les tissus et les organes du corps, mais c’est surtout un élément clé pour les milliards de cellules du cerveau.

La phosphatidylsérine (PS) est un phospholipide composé de 4 composants :

  • Deux acides gras
  • Un acide aminé (sérine)
  • Un alcool (glycérol)
  • Un groupement phosphate

formule-chimique-phosphatidylserine

La phosphatidylsérine permet aussi de faciliter la communication entre les neurones : c’est à la fois un complément alimentaire naturel pour la mémoire, un traitement naturel pour la maladie d’Alzheimer, la dépression, le trouble du déficit de l’attention, etc.

Prendre de la PS en complément permet à l’organisme de mieux faire face aux stress, de maintenir une bonne mémoire, augmenter la concentration et ses capacités d’apprentissage. Cela permet donc d’avoir une meilleure coordination, d’être moins déprimé, d’avoir moins faim et d’être plus motivés à s’entraîner.

La phosphatidylsérine est donc indispensable pour le maintien de toutes les fonctions cellulaires, en particulier dans le cerveau. La recherche montre également qu’elle est importante pour :

  • La réparation cellulaire
  • Le système immunitaire
  • La coordination du rythme cardiaque
  • Le fonctionnement des testiculaires
  • La formation de la matrice osseuse
  • La sécrétion d’hormones par les glandes surrénales

De nombreuses études cliniques ont en effet montré qu’un apport de 100 à 300 mg de phosphatidylsérine sous forme de compléments alimentaires permettait de maintenir en bon état de fonctionnement les neurones.

La phosphatidylsérine est produite en petite partie par le corps, mais il obtient la majeure partie de ce dont il a besoin via les aliments.

Si on nomme la phosphatidylsérine « le phospholipide du cerveau », il convient également de citer un autre composant majeur du cerveau, le DHA, un acide gras de famille des oméga 3, qui pourrait être nommé « l’acide gras du cerveau ». D’ailleurs, il est vulgairement appelé acide cervonique. Il s’agit d’un acide gras essentiel, c’est-à-dire que le corps ne peut pas le fabriquer lui-même en quantité suffisante, il doit donc être apporté par l’alimentation. Chez le nourrisson, on sait que le cerveau augmente considérablement de volume au cours des deux derniers mois de la grossesse, c’est pour cette raison que les laits infantiles pour prématurés sont supplémentés en DHA.

Les Oméga 3 (DHA – EPA) = au coeur du cerveau

Les oméga-3 sont des acides gras bien particuliers, dont les vertus sont immenses. Depuis de nombreuses années, leur rôle fondamental dans le développement et le fonctionnement normal du cerveau a été mis en avant.

Les chercheurs supposent que les oméga-3 modifient les membranes cellulaires, et facilitent ainsi la propagation des messagers chimiques tels que la dopamine ou la sérotonine.

On retrouve deux principales formes d’acides gras dans les Oméga-3 :

  • Les acides gras à  chaîne longue qui se composent d’acide eicosapentaénoïque (EPA) et d’acide docosahexaénoïque (DHA).
  • Les acides gras à chaîne courte qui se composent d’acide alphalinolénique (ALA)

Les acides gras à longue chaîne vont particulièrement nous intéresser dans cet article, car ils ont pour « but » d’améliorer les connexions cérébrales.

Schématiquement, les protéines contenues par ces molécules vont venir renforcer les membranes chargées des communications neuronales dans votre cerveau. Autrement dit, elles vont renforcer la partie externe du neurone afin de garantir la qualité des connexions intérieures. Tout un programme !

Si vous désirez bénéficier des effets des Oméga-3, vous devrez adopter une alimentation réfléchie (riche en Oméga-3) ou bien faire le choix de compléments alimentaires contenant des Oméga-3

Les diverses études menées prouvent aujourd’hui que les Oméga-3 sont excellents pour la mémoire mais également jouent un rôle très important tout au long de la vie d’un individu. Il est ainsi démontré scientifiquement que les Oméga-3 ont des effets bénéfiques sur :

  • La santé de la peau
  • La santé des yeux
  • La qualité du sommeil
  • La dépression et l’anxiété
  • La santé des os et des joints
  • Le syndrome des règles douloureuses
  • La prévention des maladies cardiaques
  • Le traitement de l’asthme chez les enfants
  • Les inflammations et le syndrome métabolique
  • Le traitement des troubles de l’attention chez l’enfant

Liste d’aliments riches des oméga 3 : les graines de lin, les avocats, les noix, les citrouilles, l’huile de colza, le poisson

Les acides gras oméga-3 EPA et DHA agissent en synergie avec la Phosphatidylsérine pour fournir les blocs de construction des membranes cellulaires. Quand la nourriture ne suffit pas, les compléments alimentaires permettent à l’organisme de profiter pleinement des avantages de la phosphatidylsérine.

 

Et vous, quel est votre avis ? avez vous déjà expérimenté la prise de produts naturels pour améliorer votre mémoire ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*