Collagène marin et acide hyaluronique, les soins anti-âge parfaits


Le collagène marin et l’acide hyaluronique
sont indispensables à la production des os, du cartilage, de la peau, des muscles….Une carence en collagène et en acide hyaluronique provoque de nombreux disfonctionnements avec des répercussions sur notre métabolisme, et sur le fonctionnement de nombreux organes (rhumatismes, inflammations, vieillissement cutanée, arthrites, tendinites, etc.).

Le collagène diminue progressivement sa production naturelle à partir de 25 ans, puis accélère sa réduction dés la quarantaine, à 60 ans nous en avons perdu plus de 35%. Il est à préciser qu’il n’est pas ou peu fourni dans notre alimentation moderne, et donc une supplémentation est nécessaire.

L’acide hyaluronique est présent dans notre organisme, notamment dans le derme, les articulations, l’œil… Mais à partir de 40 ans, sa production et sa présence diminuent et cela est même l’une des explications du vieillissement cutané et de l’apparition des rides. Le but est donc d’en apporter aux tissus pour leur assurer hydratation , souplesse et fermeté.

Le vieillissement de la peau est un phénomène inévitable !. Avec le temps, notre peau perte en élasticité, les cellules cutanées se renouvellent plus lentement engendrant une accumulation des cellules mortes, responsable d’un épaississement de l’épiderme. C’est un processus que l’on ne peut stopper, mais que l’on peut vraiment ralentir. 🙂

Pourquoi Collagène marin et acide hyaluronique sont complémentaires ?

Car leur action simultanée est parfaite !

L’un ne va pas sans l’autre. L’acide hyaluronique et le collagène sont des constituants naturels du derme qui jouent un rôle important dans l’hydratation et l’élasticité de la peau.

  • La capacité de l’acide hyaluronique à absorber l’eau en fait un excellent ingrédient pour hydrater la peau et combler les rides.
  • Le collagène est une protéine qui constitue 80% de la composition de la peau, par conséquent, une diminution de la synthèse du collagène, a une incidence directe sur l’apparence et la santé de la peau

Le collagène marin, anti-ride reconnu !

Le collagène est présent  dans toutes les structures du corps : peau, cartilages, tendons, ligaments et tissus conjonctifs. Il représente de 30 % à 35 % des protéines totales de l’organisme et assure la cohésion, l’élasticité et la régénération de tous ces tissus.

Si vous avez plus de 40 ans et que vous constatez que :

  • vos cheveux et vos ongles paraissent fragilisés
  • votre peau a perdu de sa fermeté, de son élasticité, qu’elle est mal hydratée, ridée, et altérée
  • vos os sont fragilisés, vos tendons et ligaments ont perdu résistance et souplesse, vos dents déchaussées, vos cartilages usés, votre inconfort articulaire de plus en plus flagrant

Cela signifie que votre corps a besoin de collagène ! La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas une inéluctable. En réalité, il est probable qu’elles soient toutes liées à un seul ingrédient manquant dans votre organisme: le collagène.

Avec le temps, le collagène régénéré n’est plus de même qualité. Le stock diminue de plus en plus si rien n’est fait pour le reconstituer ou l’entretenir. Il est alors urgent d’en compenser les pertes. 🙂

L’apport en collagène d’origine extérieure, sous forme de complément alimentaire est la meilleure manière de combler les carences. Il se révèle donc intéressant pour compenser cette diminution de la production de collagène par notre organisme.

Une étude in vitro effectuée par l’Institut national des sciences appliquées de Toulouse a par ailleurs établi que le collagène marin, extrait de protéines présentes dans la peau des poissons d’eau de mer (notamment saumon et morue), est le collagène le plus proche du collagène humain, et il est plus sûr que le collagène bovin, en raison des risques d’encéphalopathie spongiforme bovine (la maladie de la vache folle évoquée plus haut) liés à celui-ci.
Bienfaits anti-rides du collagène marin prouvé scientifiquement !

L’amélioration de l’hydratation de la peau a été démontrée par une étude clinique conduite en double aveugle, avec placebo, et randomisée.

Cette étude clinique réalisée par le CPCAD (Centre de pharmacie clinique appliqué à la dermatologie du CHU Hôpital Saint-Roch de Nice) a été effectuée en utilisant un hydrolysat de collagène issu de peau de poisson. Elle a mis en évidence un gain en terme d’élasticité, d’hydratation, de relief de la peau.

Après 12 semaines de consommation quotidienne de collagène marin, l’hydratation de la peau avait progressé de 22,8 %. Et l’élasticité s’était améliorée de 27,2 %.
Le collagène clairement semble agir sur la peau comme un traitement anti-ride.


Et le collagène dans l’alimentation, est-possible ?

Oui, tout à fait mais nos menus ont bien changé en un siècle ! C’est la cuisine riche et consistante de nos grands-mères qui fournit la gélatine naturelle ou l’on trouve le collagène.
Aujourd’hui, tous les plats réputés riches en collagène sont consommés de façon exceptionnelle : l’os à moelle, le bouillon, les poissons entiers, la tête de veau, le pied de cochon, la poule au pot, les tripes, l’andouillette…
Humm ! Franchement, je ne sais pas pour vous, mais moi, c’est pas ma tasse de thé ! Moi qui suis quasiment végétarienne !

Et n’avez-vous pas remarqué que nos grands-mères sont moins ridées que les générations qui suivent ? En tout cas c’est le cas de la mienne !

L’acide hyaluronique, anti-ride à la perfection !

L’acide hyaluronique est un composant du milieu extra-cellulaire présent en grande quantité au niveau des cartilages, ligaments, tendons mais aussi dans le liquide synovial afin de lubrifier toutes les articulations.

L’acide hyaluronique retient formidablement l’eau que contient la peau : un gramme d’acide hyaluronique peut retenir jusqu’à 6 litres d’eau !

Plus en profondeur l’acide hyaluronique joue un rôle très important au niveau des valves cardiaques et réduit le processus inflammatoire tissulaire. Les troubles de la cataractes sont souvent associés à une perte de l’acide hyaluronique dans le corps vitreux des yeux.

La perte de l’acide hyaluronique induit également l’apparition des rides fines ou profondes du tissu et une perte de l’élasticité du tissu conjonctif.

L’acide hyaluronique joue un rôle essentiel à tous les stades de la régénération,de l’hydratation et  l’élasticité de la peau , de la cicatrisation.

  • Hydrate la peau
  • Comble rides et ridules
  • Agit sur les rides d’expression
  • Aide à la synthèse du collagène

L’acide hyaluronique est aujourd’hui synthétisé, grâce un processus de fermentation bactérienne. « L’avantage, c’est qu’il est naturel et n’est pas reconnu par l’organisme comme un corps étranger. Il se dégrade aussi avec le temps et ne s’accumule donc pas dans l’organisme. L’inconvénient, c’est précisément qu’il se dégrade et que les bénéfices apportés ne sont donc pas définitifs. »

Comment trouver cette combinaison « Collagène marin et acide hyaluronique »?

Le collagène marin sous forme de complément alimentaire a un effet lisseur sur les rides et les ridules. Il revitalise la peau, la rend plus souple et plus ferme, plus tonique, grâce à son action antioxydante contre les radicaux libres.

Prendre des compléments alimentaires contenant du collagène marin de l’acide hyaluronique est moins contraignant que subir des injections de botox à répétition, et nettement moins invasif que de procéder à un peeling chimique.

Pour avoir de meilleurs résultats : Buvez plus d’eau qu’habituellement ! L’eau sera retenue par l’apport en acide hyaluronique, votre visage paraitra plus jeune ! c’est garanti !

Les causes principales de l’apparition des rides

L’exposition au soleil

C’est un vieillissement accéléré lié à l’action des rayons ultra-violets (UV) sur la structure de la peau.
Les rayons UVA (320-400 nm) et UVB (280-320nm), lorsqu’ils atteignent la peau génèrent des stress oxydatifs intenses au sein des cellules de la peau aux effets délétères.
Le photo vieillissement de la peau peut être observé sur les zones principalement exposées au soleil soit le visage, le cou, les avant bras, le décolleté et le dos des mains. Tous les individus ne sont pas égaux face au photovieillissement. L’acide hyaluronique en cosmétique : application à la prévention du vieillissement cutané

Le stress oxidatif

Le stress oxydant joue un rôle très important dans le processus du vieillissement cutané. Ce stress induit par oxydation entraîne la production de molécules hautement réactives, les radicaux libres.
Ces radicaux libres vont s’attaquer aux protéines, lipides ainsi qu’à l’ADN et les dégrader. Ce processus entraîne une accélération du vieillissement cutané.

Le tabac

Le tabac a été identifié comme un des facteurs environnementaux induisant le phénomène de vieillissement cutané. La nicotine présente dans le tabac possède un effet vasoconstricteur qui diminue
l’oxygénation cutanée. Le tabac a tendance aussi à dilatater les petits vaisseaux à la surface de la peau. Les principaux signes cliniques induit par ce facteur environnemental sont la présence de rides marquées et un teint jaunâtre à grisâtre.

Polluants atmosphériques

Tout comme le tabac, les polluants atmosphériques sont des facteurs environnementaux accélérant le processus de vieillissement de la peau. Les 4 principaux polluants de l’air sont les suivants :
le dioxyde de carbone, le dioxyde de soufre, l’ozone et les particules fines. Ces polluants entraînent une diminution de l’hydratation cutanée par augmentation de la perte insensible en eau (PIE). Les lipides à la surface de la peau sont modifiés, la desquamation de la couche cornée augmente, la barrière cutanée est ainsi altérée. Une exposition répétée à ces agents polluants peut entraîner un processus inflammatoire pouvant à terme entraîner des réactions d’intolérance.

Bon, vous voyez ce qu’il vous reste à faire ?

Arrêter de fumer !
Boire beaucoup d’eau !
Se supplémenter en collagène marin et acide hyaluronique
Vivre à la campagne et manger de l’os à moelle ! 🙂

Et vous donnerez une seconde jeunesse à votre peau, vous ralentirez l’apparition des rides en plantant des choux !!!

Un commentaire à propos de “Collagène marin et acide hyaluronique, les soins anti-âge parfaits

  1. Bonjour, article interessant, qui semble inspiré de celui de Neptunya. Cependant, ou peut-on retrouver les references des etudes cliniques citées ? Je ne les trouve pas sur Google Scholar.
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*